Interventions d’urgence

La Fondation Les oiseleurs s’implique depuis 1987, soit depuis près de 30 ans,  lors d’accidents écologiques au Québec. Notre rôles est principalement l’élaboration et la mise en oeuvre de plans d’interventions d’urgence pour le sauvetage de la faune aviaire lors de déversement d’hydrocarbure le long du Saint-Laurent.

Nos interventions spécifiques se situent à quatre niveaux:

I. Inventaires

II. Effarouchement

III. Captures

IV. Formation

Nous avons participé à plusieurs événements (simulation ou cas réels de déversement) où nous avons appliqué notre plan d’opération et lors desquels nous avons amélioré nos techniques d’intervention.

I. Inventaires

Les inventaires ont pour buts de :

Évaluer le pourcentage d’oiseaux souillés ;

Repérer et confirmer la présence d’oiseaux en difficulté.

Les informations obtenues lors de ces inventaires, ajoutées à celles des inventaires aériens effectués par le Service canadien de la faune (SCF), permettent de mieux orienter les équipes responsables de l’effarouchement et de la capture. Aussi, nous obtenons un indice de l’impact du déversement.

Pour réaliser les inventaires, les observateurs se servent de cartes topographiques où des zones sont déjà identifiées. À l’aide de celles-ci, ils trouvent des endroits accessibles où ils peuvent avoir une visibilité adéquate. L’observateur doit alors remplir la fiche de terrain concernant les inventaires, en notant des informations utiles aux prises de décision. (telle la zone visitée ; l’heure ; l’espèce observée ; le nombre d’individus observés; etc.

II. Effarouchement

L’effarouchement a pour but de garder les oiseaux loin des zones souillées ou susceptibles de l’être. Cette étape doit être mise en opération le plus rapidement possible après un déversement d’hydrocarbures, c’est-à-dire suivant les premières constations et inventaires. S’il y a un risque que les oiseaux se souillent, il faut agir!

III. Captures

La capture a pour buts de récupérer les oiseaux touchés par les hydrocarbures pour les acheminer le plus rapidement possible vers un centre de réhabilitation et de récupérer les carcasses pour diminuer le risque de contamination secondaire.

IV. Formation

Afin de maximiser notre intervention, nous réalisons à chaque année des journées de formation dans différentes région du Québec. Ces journées de formation sont rendu possible grâce à la participation financière du Service canadien de la faune (SCF), la Société d’intervention maritime, Est du Canada (SIMEC), et la Garde Côtière Canadienne (GCC)

De plus nous donnons des conférences, principalement dans les CÉGEP, sur notre implication et nos interventions lors des déversements d’hydrocarbure.

Nous mettons à jour présentement les ateliers de formation, alors si vous êtes intéressé à vous impliquer lors des déversements, faites-nous parvenir un courriel nous indiquant votre intérêt ainsi que vos coordonnées et nous communiquerons avec vous pour vous donner plus d’informations.

Les participants qui ont reçu la formation de la Fondation les oiseleurs sur les Interventions d’urgence pour le sauvetage d’oiseaux en cas de déversement de pétrole peuvent recevoir par courriel la version électronique du guide d’accompagnement en communiquant avec Diane Leclerc ou Mario Labonté à l’adresse oiseleurs@oiseleurs.ca

Guide terrain 4

Comments are closed.