Éco-Corridors

PROJET NORD-AMÉRICAIN D’ÉCO-CORRIDORS FORESTIERS

I. Une situation …

II. Qu’est-ce qu’un corridor forestier ?

III. Un projet pilote de conservation d’un corridor forestier au Québec

IV. Un guide…

I. Une situation …

Dans plusieurs régions du Québec, les forêts ont été graduellement remplacées par des terres agricoles, des villes, des routes et des industries. Le paysage est maintenant composé de boisés de taille variable, de plus en plus isolés les uns des autres.

Cette perte de forêts a eu pour conséquence de réduire la disponibilité des habitats, diminuant ainsi la biodiversité en milieu agricole. Ce sont surtout les espèces fréquentant les grands boisés et tolérant mal les espaces ouverts qui sont les plus affectées.

À ce jour, les actions de conservation des habitats forestiers en milieu agricole ont visé principalement la protection des milieux essentiels pour des espèces rares, des forêts exceptionnelles, etc. Or, la sauvegarde de la biodiversité dépend en grande partie des possibilités de dispersion et d’échanges des organismes entre les habitats.

II. Qu’est-ce qu’un corridor forestier ?

Un corridor forestier en milieu agricole est un lien entre des habitats forestiers de grande valeur écologique dans un territoire, où la faune et la flore y vivent et se dispersent, assurant ainsi le maintien de la biodiversité.

III. Un projet pilote de conservation d’un corridor forestier au Québec

Au Québec, la conservation des corridors forestiers a reçu peu d’attention et ce, en grande partie par manque de connaissances sur leurs rôles ainsi que sur la façon de les identifier. Afin de remédier à ces lacunes, la Fondation Les oiseleurs du Québec inc., conjointement avec le Service canadien de la faune d’Environnement Canada et d’autres partenaires, a développé une démarche pour identifier et caractériser les corridors forestiers en milieu agricole québécois. Un corridor forestier reliant les érablières argentées près de la baie Lavallière et les grands boisés près des îles de Contrecoeur a été identifié dans la MRC du Bas-Richelieu (région de Sorel-Tracy).

La mise sur pied d’un projet pilote de conservation dans cette région en septembre 1998 a permis de démontrer cette nouvelle façon de conserver les habitats forestiers. Pour réaliser ce projet, la Fondation Les oiseleurs du Québec inc. a rencontré différents intervenants de la région du Bas-Richelieu afin de les informer et de les sensibiliser au projet. Après quelques rencontres, les intervenants en sont venus à un consensus afin de conserver le corridor forestier identifié.

Les premières actions de conservation se sont traduites par l’implication de la MRC dans ce projet en identifiant le corridor dans son schéma d’aménagement.

IV. Un guide…

Enfin, un guide technique s’adressant aux organismes voués à la conservation des milieux ainsi qu’aux gestionnaires du territoire (aménagistes, urbanistes, élus municipaux, ministères, etc.) a été rédigé. Il présente le contexte agricole québécois, les rôles et bénéfices des corridors forestiers, la démarche pour les identifier ainsi que des actions possibles pour les conserver. Un projet de corridor forestier développé dans la Municipalité régionale de comté du Bas-Richelieu vient appuyer la démarche présentée dans ce guide.

Ce guide technique, produit conjointement par le Service canadien de la faune (SCF) d’Environnement Canada et la Fondation Les oiseleurs du Québec, est disponible au coût de 7 $ pour les frais d’envoi en devises canadiennes. (Pour les commandes provenant de l’extérieur du Canada, le coût est de 15 $ pour les frais d’envoi en devises canadiennes.)

Pour l’obtenir, veuillez imprimer le bon de commande et le faire parvenir dûment complété accompagné de votre chèque, en devises canadiennes, à l’ordre de la Fondation Les oiseleurs du Québec inc. au :

C.P. 351,succ. Lévis, Lévis (Québec) G6V 6P1, CANADA.

Comments are closed.